Luxury in your dish (First Part)

Nowadays, fashion brands have to diversify their activities. With this diversification,  brands can achieve more creativity and notoriety, and “free” advertising. We can talk about diversification when a brand goes outside its totally main activity. There are two types of diversification: Related diversification (when the new activity has something in common with the main activity of the brand, such as prêt-à-porter for kids when we are a fashion brand), and Non-related diversification (when the new activity has no relation in know-how and technology with the main activity). Related diversification is the easiest way for brands to get inside a new activity, risking just a little the image of the brand and investing just the minimum to convince their customers about this new activity. Meanwhile, Non-related diversification can be more complicated than that because there are several risks:  Lose the credibility of a brand, lose the image of “specialist” in the main sector, lose your loyal customers, … The best example? Pierre Cardin. He has diversified himself in everything possible…so now, nobody thinks that Pierre Cardin is a luxury brand. It has become a mass-consuming brand.

To continue…

Les marques de mode se sont habituées à diversifier leurs services. Grâce à cette diversification, les marques peuvent augmenter leur notoriété. Elles font beaucoup de promotion de chaque produit et activité à travers les relations presse, les relations publiques et la publicité. Nous parlons de diversification quand une marque s’introduit dans une activité différente de son activité principale. Il existe deux types de diversification : la diversification liée (quand la nouvelle activité a quelque chose en commun avec l’activité principale de la marque, comme cela peut être le cas de la création de vêtements d’enfants pour une marque à l’origine de prêt-à-porter pour adultes) et la diversification non liée (quand la nouvelle activité n’a rien en commun, avec l’activité d’origine, dans son savoir-faire et sa technologie). La diversification liée est la façon la plus facile et la moins risquée pour les marques et leur image. Dans ce type de diversification, il faut seulement investir suffisamment pour convaincre le consommateur d’acheter ces nouveaux produits.  La diversification non liée, par contre, est plus complexe car elle présente plusieurs risques : Perte de crédibilité d’une marque, perte de l’image de « spécialiste » sur un créneau, perte de ses clients fidèles parce qu’ils ne sentent plus reflétés dans les valeurs de la marque.  Un exemple? Pierre Cardin. Il a diversifié sa marque dans tous les secteurs possibles… En conséquence, maintenant, sa marque n’est plus une marque de luxe mais une marque de grande consommation.

A continuer…

Advertisements
Tagged , , ,

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: