Let the store come to the people

New technologies can help shopping be more interesting for busy people. You don’t have enough time for doing your shopping? Don’t worry. If you live in Korea or Australia, the same strategies have been used simultaneously in order to promote some supermarket chains. For example, Tesco in Korea has put up panels in metro stations and gas stations that recreates a real supermarket where you can buy everything you need by scanning the QR code that is under the image of the product that you want. After scanning it and including it in your shopping cart of your smartphone application, you can pay the total amount and receive it two hours later at your domicile. This idea has been a huge success, and it has been developed in a bigger way. In the metro station of Seoulleung (Seoul), a virtual supermarket has been opened with big corridors and with more than 35.000 products. Today, Tesco has 650.000 clients in Korea who do their shopping with their mobile phones, with an average shopping kart of 41 dollars. This new business idea is a wonderful way of innovation in today’s emerging markets and enables countries where geographical locations make it impossible to have stores everywhere.

Les nouvelles technologies peuvent aider les personnes très occupées à faire leurs courses. Vous n’avez pas le temps pour faire vos courses ? Pas de problème, si vous habitez en Corée du Sud ou en Australie. Dans ces deux pays, la même stratégie a été utilisée pour promouvoir l’achat virtuel dans une chaîne de supermarchés. Par exemple, Tesco en Corée du Sud (appelé Homeplus) a mis des panneaux dans les stations de métro et dans les stations service qui représentent l’image d’un vrai rayon de supermarché où l’on peut acheter tous les produits dont on a besoin en scannant avec son téléphone portable le QR Code correspondant au produit désiré. Une fois le code scanné, le produit sera inclus dans le panier digital sur le téléphone portable et une fois la totalité des courses achevée, le client sera livré deux heures après là où il préfère. La même idée a été reproduite à l’identique en Australie avec le même succès. En Corée du Sud, l’idée a si bien marché qu’elle a été développée à une plus grande échelle. Dans la station de métro Seoulleung (Séoul), un supermarché virtuel a ouvert ses portes avec de grands couloirs et avec l’image de plus de 35 000 produits, de quoi donner au client la sensation de vraiment faire ses courses de manière traditionnelle. Aujourd’hui, le marché virtuel de Tesco en Corée du Sud a plus de 650.000 clients avec un panier moyen de 41 dollars, ce qui fait de ce nouveau business une idée géniale pour se développer dans des pays émergents où la géographie ne permet pas d’ouvrir des magasins dans tout le pays.

Advertisements
Tagged , , , , ,

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: