Tag Archives: Kering

Non-European Luxury Brands

avenue montaigne

Summer is the time for traveling and discovering new spaces and traditions. When we visit a country, we link it with some us & habits, people or even brands. In a strong French economic crisis, French luxury brands have become an example of growth and success only comparable with the aeronautic sector. In fact, luxury is related to France even though luxury hasn’t born in France. Why? The reason is simple: 3 of the 5 biggest luxury groups in the world are French (LVMH, Kering, and Hermes), and also 7 over 15 most well-known luxury brands are French. That means that for a Chinese, Russian, or Brazilian consumer, a “French Brand” is almost synonymous of Dior, Louis Vuitton, Chanel and Cartier among others. This “French-nationalization” for luxury terminology has made other international brands to get inspiration for their own luxury brand in France. Nevertheless, we can’t forget that a luxury brand is not defined by its location or its price. A luxury brand is defined by its know-how, its history and how it can make the consumer dream. As François-Henri Pinault said: “The main engine for luxury is to make dream”.

Middle East Luxury Brands

Steve Granitz

Elie Saab haute couture

In 2001, Halle Berry won the Academy Award wearing a surprising dress. The designer was not a European designer, as usually in the red carpet. The designer was Elie Saab. Already famous in the Middle East countries, Elie Saab has known how to become as important as any other European “haute-couture” brand in the consumers mind. Since more than a decade, Elie Saab has made his special know-how & princess dresses his best message. Today Elie Saab leads an empire that follows the same rhythm than other Italian brands such as Valentino or Versace. Even though the brand headquarters is in Lebanon, the brand has one of its largest store and private fitting room where all the fashion luxury brands must be: Avenue Montaigne, in Paris.

qela

And it is in Avenue Montaigne also we will find the new luxury Qatari Qela flagship store. After acquiring the French leather accessories Brand “Le Tanneur”, Qatar has created a group (“Qatar Luxury group”) and its own luxury brand that may rival with other French luxury brands. The objective of this group is to create a conglomerate of brands that can invoke an expertise in the luxury market. Inspired in the desert, the traditional craftsmanship and Qatari women, Qela will be indeed the symbol of the group. So why if the brand pleads a middle-east expertise, implements an important flagship in the so French avenue Montaigne in Paris? Being in the same location as Dior, Chanel, or Louis Vuitton can speed the future awareness of this new-born luxury brand.

Asian Luxury Brands

Chinese Garden Tradition

In the consumer’s memory, Asian brands suffer from a bad quality image and a counterfeit controversial history. For Asian entrepreneurs, this bad image complicates the task of creating luxury brands and staying credible in terms of quality, know-how, tradition and creativity. However, in the last years, China and other Asian companies have created their own brands in the luxury market. Selling these brands outside of the Asian zone remains an issue. Other luxury brands consuming markets such as Russia or Brazil don’t see enough value in these luxury Asian brands.

The Asian market is big enough to support the sales for these brands. Don’t forget that European brands increased year after year their sales share in the Asian market. It’s worthwhile to note that a proportion of de-luxe purchases is done by Asian tourists who visit the Eiffel Tower as well. Indeed, 20% of luxury brands sales occur within mainland and Greater China (including Hong Kong, Macau, and Taiwan) and Chinese tourists. If we include to this Japan, South Korea and Southeast Asian countries, Asian consumers count for over half of luxury world sales.

Recent studies indicate that Asian consumers under 35 year’s old look for style and quality in luxury brands more than who has made it. A new generation of Asian consumers is emerging: this target is more interested in products that mean something to them than logos. With this new context and consumption, Asian and Indian domestic luxury brands start to grow in their local markets.

Today, the global luxury groups are more and more interested in Asian luxury brands and have acquired some of them in their brand portfolio. Qeelin for Kering (Chinese fine jewelry brand), Shanghai Tang for Richemont (women and men’s fashion), or Wenjun for LVMH (Spirit drink based in Hong Kong) are just some examples of this worldwide luxury groups interest in Asian luxury brands. The objective is now to enhance their brands values with their European brands expertise and, therefore, and support these brands sales at a global scale. Just as other European brands have done previously.

 

Le luxe qui n’est pas français

L’été rime avec voyager. Et voyager, c’est aussi découvrir de nouveaux endroits et traditions. Quand nous visitons un pays, nous l’associons à des us & coutumes, des personnalités ou même des marques. Dans le contexte de forte crise économique que connait la France, les marques de luxe françaises sont devenues un exemple de croissance et de réussite qui se compare avec celles du secteur aéronautique. En fait, le luxe est indissociable à la France même si les experts de ce secteur confirment que le luxe n’est pas né en France. Alors, pourquoi le consommateur pense que le luxe est français ? La raison en est simple : 3 des 5 plus grands groupes de luxe dans le monde sont français (LVMH, Kering, et Hermès), et encore, si on sélectionne les 15 marques de luxe les plus célèbres au monde, 7 d’entre elles sont également françaises. En d’autres mots : pour un consommateur chinois, russe ou brésilien, une marque « française » est presque synonyme de « Dior », « Louis Vuitton », « Chanel » ou « Cartier » entre autres. Cette « franco-nationalisation » du monde de luxe a fait que d’autres marques de luxe internationales s’inspirent du luxe à la française. Sans oublier, bien sûr, qu’une marque de luxe n’est pas définie par son prix ou son lieu d’origine. Elle se définit par son savoir-faire, son histoire, et le pouvoir de faire rêver le consommateur. Comme François-Henri Pinault l’a si bien dit : « Le moteur du luxe, c’est le rêve ».

Marques de luxe du Moyen Orient

En 2001, Halle Berry recevait son Oscar habillée d’une robe surprenante. Le designer n’était pas un couturier européen comme d’habitude. Le designer était Elie Saab. Déjà très célèbre dans les pays du Moyen Orient, Elie Saab a su devenir aussi important que d’autres marques européennes « haute-couture » dans l’esprit du consommateur de luxe. Elie Saab a su faire de de ses robes de princesses et son savoir-faire son meilleur message. Aujourd’hui , Elie Saab dirige un empire qui suit le même rythme que les marques italiennes telles que Valentino et Versace. Même si son siège est au Liban, la marque dispose d’un magasin phare (avec même un salon d’essayage privé) là où toutes les marques de luxe d’haute couture doivent être : Avenue Montaigne, à Paris.

Et c’est aussi à l’avenue Montaigne qu’on trouvera le magasin phare de la nouvelle marque de luxe Qatarie Qela. Après l’acquisition de la marque française de sacs « Le Tanneur », le Qatar a créé un groupe dédié aux métiers du luxe (« Qatar Luxury Group »). Les marques de ce groupe devront concurrencer les marques de luxe françaises déjà bien installées dans l’esprit du consommateur. L’objectif du groupe est de créer un conglomérat de marques qui peuvent confirmer une expertise dans ce milieu. Inspirée du désert, de l’artisanat traditionnel et de la femme Qatari, Qela sera sans aucun doute la marque emblème du groupe. Donc, pourquoi, si la marque défend une image du Moyen Orient, installe-t-elle en même temps son prochain magasin dans la très « frenchie » Avenue Montaigne à Paris ? Tout simplement parce qu’ être présente là où se trouvent les fleurons du luxe français (Dior, Chanel, ou même Louis Vuitton) pourra accélérer sa notoriété comme marque de luxe.

Marques de Luxe Asiatiques

Dans l’esprit du consommateur, les marques asiatiques souffrent d’une mauvaise image due à la fois à la contrefaçon et au niveau de qualité. Cet historique rend difficile le développement de marques de luxe en restant toujours crédible sur les quatre piliers du luxe : qualité, savoir-faire, tradition et créativité. Cependant, ces dernières années, cette situation n’a pas freiné la création des marques de luxe asiatiques. La grande difficulté pour ces marques reste de se vendre hors des frontières asiatiques. D’autres pays, également fortement consommateurs de marques de luxe comme la Russie ou le Brésil ne trouvent pas de valeur ajoutée dans ces marques asiatiques.

Sans doute, le marché asiatique est suffisamment important dans le secteur du luxe pour soutenir les ventes de ces marques. N’oublions pas que les marques européennes augmentent année après année leurs parts de ventes en Asie. Par exemple, 20% de ventes des marques de luxe sont réalisées en Grande Chine (qui inclut Hong Kong, Macao, et Taiwan) en plus des touristes chinois qui voyagent sur le territoire européen. Si, à cela, on ajoute la consommation de luxe faite par le Japon, la Corée du Sud et les pays du sud-est asiatique, le consommateur asiatique compte pour presque la moitié de ventes de luxe mondiales.

Une étude récente indique que le consommateur asiatique au-dessous de 35 ans recherche plus le style et la qualité d’une marque de luxe que le créateur de la marque. Une nouvelle génération de consommateurs asiatiques est entrain de naître : cette cible est plus intéressée par la signification du produit que par son logo. Dans ce nouveau contexte, les marques de luxes locales d’Asie sont en train de croître sur leurs propres marchés.

Aujourd’hui, les grands groupes de luxe internationaux démontrent de plus en plus leurs intérêts pour les marques de luxe asiatiques en les incluant dans leur portefeuille de marques. Qeelin pour Kering (Haute Joaillerie chinoise), Shanghai Tang pour Richemont (prêt-à-porter pour homme et femme), ou Wenjun pour LVMH (Boisson alcoolisée basée à Hong Kong) sont juste quelques exemples qui montrent l’intérêt que ces groupes portent aux nouvelles marques de luxe. L’objectif est maintenant d’optimiser la valeur de leurs marques grâce à l’expertise de leurs marques européennes, et ainsi augmenter leurs ventes à un niveau international. Juste comme d’autres marques européennes l’ont fait auparavant.

Tagged , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Cars Masstige

« Masstige » was analyzed in one of my previous posts. Invented by Karl Lagerfeld, this word means the union of the « Mass » consuming culture with the Prest-« ige » of luxury brands. Today Luxury brands use more and more «masstige» strategy in order to improve their awareness. However, it is very important, in a «masstige» collaboration,  that both brands get a benefit from this collaboration without destroying their values and image. Below, I’ll analyze how car brands use the “partnership” with the fashion world as a way to get more visibility, notoriety, and a better image as well.

Mercedes-Benz Fashion Week

mercedes-benz fashion week

Mercedes-Benz has the image of quality engineering, elegant design & timeless cars. Since several years, Mercedes has been the main partner of the most important fashion weeks in the world: New York, Milan, London, Madrid, and other cities’ fashion weeks all around the world. Under the slogan « Providing Access to a World of Fashion » the brand constructs a parallel between luxury cars and luxury fashion brands. Several synergies are already created between Mercedes-Benz and Luxury Fashion world: the care for details, the importance of the beauty, as well as the proud of the customer when he/she owns a product of that brand. But what can Mercedes-Benz get from this sponsorship/partnership? Mercedes-Benz becomes synonym of fashion and elegance in that particular country. Also, Mercedes-Benz reaches an international coverage and an image associated to the best designers (influencers) of each country. In addition, Mercedes-Benz gets a long visibility in the international media. When the Mercedes-Benz fashion week ends in New-York, Mercedes-Benz fashion week begins in Milan. And what does each fashion week get from being called «Mercedes-Benz»? First of all, they get an international visibility and coverage as well. In New York, for example, the media will talk about the Mercedes-Benz Fashion Week in Madrid, just because it is the continuity of the NY fashion week. Second, they become part of a brand: Mercedes-Benz Brand, one of the most prestigious and well-known car manufacturers in the world. And finally, they become part of an important fashion week network: The Mercedes-Benz Fashion Week. Indeed this partnership is a good of example of how two very different economic activities, such as cars and fashion, can collaborate with success.   

Gucci & Fiat 500

Fiat Gucci

Fiat is the most legendary Italian car brand. The « 500 » model is his iconic and mythic model. Today, this model has become timeless and represents the image of Fiat renewal since its relaunch in the market. Gucci is another Italian legend. It is a referent of Italian fashion brand. During the 80s, after all the Gucci brotherhood conflict for managing the brand, the brand image declined. In 1999, the Italian brand became part of PPR (today renamed « Kering »). Thanks to the PPR strategy, Gucci has reborn. Its image is synonym of Italian elegance, quality and luxury. And is it possible that these brands collaborate together without damaging the prestige of Gucci Brand along the strategy process? Yes, it is:  Fiat created a 500 Gucci limited series. The most traditional of the Italian car models (the “Cinquocento”) redesign by Gucci. The result demonstrated that this collaboration has been a real commercial success. Fiat has improved its image and reached a target audience more CSP+ than with its other mass-consuming models. Gucci has obtained visibility in the mass-consuming media without losing its prestige. Moreover, Gucci has become closer to the customer through an accessible luxury product. And this collaboration has not ended: A new 500 by Gucci Cabriolet has been launched.


Hermès & Hyundai

Hermès Equus hyundai Hermès

Hyundai entered in the car market with an image of low cost car. But today, Hyundai has succeeded  to stick off the image of low-cost cars and became a direct competitor (even though it is produced in Asia) of the other European car brands. How? Hyundai guarantee a “7 years” quality contract (the other brands just guarantee the cars for 5 years) and an image of robust and “not ugly” cars. However, Hyundai is not positioned as a luxury car –even though Hermès wants to make us think this.  The Luxury French brand has agreed to collaborate with the Korean car manufacturer for a limited series. What Hermès could get for this partnership? Hermès can get visibility & awareness in Asia & other emerging markets. We can’t forget that Hyundai is one of the car leading brands in these markets. With this partnership, Hermès awareness will indeed increase vs. other luxury brands. Also, Hermès is a “life staging” brand more than a « couture » brand. Hermès can be seen as a high quality perfume and, at the same time, as a chic « dinner service ». This strong product diversification allows Hermès to be reinvented as a car without forgetting its core business. But also, Hermès has already created a « motor » product before: a Hermès Villa Yacht.  I have no information about the number of orders of this yacht, but what it’s sure is that the fact of having previously diversified the brand in a «motor» product, gives to Hermès the legacy to collaborate with Hyundai as car manufacturer partner.

And why not.. ?

 Chanel FioleZOE Renault

After these examples, we can confirm that luxury brands can be partners of car brands without damaging their “luxury” capital. The past masstige collaboration with mass-consuming brands such as H&M, Mango, or even Coca cola, confirm that the only danger of a masstige diversification is the partner that you chose and how your brand DNA is still present in this new product. That’s why it is possible that we may find in a near future (and why not?) a Lancia by Armani (two Italian icons with the same elegant designs), an Aston Martin by Paul Smith (the mythic James Bond car with the most well-known & charismatic British tailor) or even a Renault ZOE by Karl Lagerfeld (the car who reinvent the French car brand with the designer who reinvented Chanel after Coco). It is important to say that Karl Lagerfeld as a ZOE designer can be seen as a realistic idea because he has created futuristic collections lately. In addition, Karl Lagerfeld has made of “diversification” its own image & signature. We have seen K. Lagerfeld in Coca cola bottles, in H&M collection, even in little «Karl» dolls. So why not a ZOE Lagerfeld? Who knows? In fact, the only limit for Luxury world is when the dream stops.

(In the first photo, it appears the car designed by the South Korean Car designer Jinyoung Jo, inspired by Chanel: Chanel Fiole concept car)

 

 

Karl Lagerfeld, créateur du néologisme « mass-tige », a ainsi exprimé la combinaison de la consommation de « masse » et le prest « ige » des marques de luxe.  Aujourd’hui, les marques de luxe utilisent de plus en plus la stratégie  « mass-tige » pour améliorer leur notoriété.  Cependant, et c’est très important dans une collaboration « mass-tige », les deux marques partenaires doivent l’une et l’autre bénéficier de cette coopération  sans que soient dévaluées ni leurs valeurs ni leur image.  Nous allons voir comment les marques automobiles utilisent le concours du monde du luxe de manière à gagner en visibilité, notoriété et image.

Mercedes-Benz Semaine de la Mode

Mercedes-Benz bénéficie d’une image de technologie de qualité, de design élégant et de voitures hors du temps.  Mercedes est le partenaire de premier rang des Semaines de la Mode dans le monde entier : New York, Milan, Londres, Madrid, etc… Sous la signature « Mercedes donne accès au monde de la mode », la marque construit un parallèle entre l’automobile de luxe et les marques de mode de luxe. De nombreux points communs existent entre les  deux mondes : le soin des détails, l’importance de la beauté et du design, ainsi que la fierté et la distinction pour le consommateur de posséder un produit de luxe. Mais que peut obtenir Mercedes Benz de ce partenariat ? Mercedes Benz devient ainsi peu à peu le synonyme de mode et d’élégance. La  marque automobile atteint de cette manière une image associée aux meilleurs stylistes de haute couture –et influenceurs- dans chacun des pays. Sans compter la couverture médiatique et la visibilité mondiale. Dès que la « Semaine de la Mode Mercedes Benz » se termine à New York, elle commence à Milan.  Et quel est l’effet de s’appeler « Semaine de la Mode Mercedes Benz » ? En premier lieu, comme nous venons de le voir, une visibilité et une couverture internationales. A New York, les media reprendront de la Semaine de la Mode Mercedes Benz » de Madrid, parce qu’elle la continuité de la Semaine de la Mode de New York. En second lieu, ces noms associés deviennent une part de la marque Mercedes Benz, un des constructeurs automobiles les plus prestigieux.  Et enfin, Mercedes Benz appartient d’ores et déjà à un réseau :  « le Mercedes Benz Fashion Week ».  Ce partenariat est un bon exemple de comment deux univers très différents comme l’automobile et la mode peuvent collaborer avec succès.

Gucci & Fiat 500

Fiat est la marque italienne légendaire d’automobileEt la Fiat 500 , un mythe. Aujourd’hui, le modèle est devenu hors du temps et représente l’image rajeunie de Fiat depuis son re-lancement.  Gucci  est une autre marque mythique italienne,   une référence dans le monde de la mode.  Pendant les années 80, après le conflit des Frères Gucci pour la direction de la marque, l’image avait décliné. En 1999, la marque a rejoint le groupe PPR (aujourd’hui Kering).  Grâce à la stratégie de PPR, on a assisté au renouveau de la marque. Son image est à nouveau synonyme d’élégance italienne, de qualité et de luxe.   Est-il possible que les deux marques, Fiat & Gucci, collaborent sans endommager l’image de Gucci ? Oui, car Fiat a créé une série limitée, la 500 Gucci, le modèle le plus traditionnel (la Cinquocento) redesignée par Gucci.  Le résultat nous montre que cette collaboration a été un véritable succès commercial.  Fiat a amélioré son image et a atteint une cible plus CSP+ qu’avec ses autres modèles de voitures.  Quant à Gucci, la marque a obtenu une visibilité dans les media de masse sans pour autant perdre de son prestige.  De plus, Gucci est devenu plus proche du consommateur à travers un produit de luxe plus abordable. Cette collaboration n’est pas terminée puisque un nouveau cabriolet 500 signé Gucci a aussi  été lancé.

Hermès & Hyundai

Hyundai s’est lancé sur le marché de l’automobile avec une image low cost.  Mais aujourd’hui,  Hyundai s’est détaché de cette image bon marché et est devenu un concurrent direct des marques automobiles européennes –bien que ces véhicules soient fabriqués en Asie pour la plupart. Comment ? Parce que Hyundai a développé un contrat d’une garantie de 7 ans (tandis que ses concurrents ont lancé une garantie quinquennale) et une image de modèles « pas moches » et de robustesse. Cependant, Hyundai n’est pas positionnée comme une marque de voiture de luxe –bien qu’Hermès nous y invite.  La marque française de luxe a accepté de collaborer avec le fabricant coréen pour une série limitée. Que veut obtenir Hermès grâce à ce partenariat ? Une visibilité et une notoriété en Asie et dans les pays émergents, où Hyundai est une des marques leaders. Grâce à ce partenariat, la notoriété d’Hermès progresse par rapport aux autres marques de luxe.  Hermès est par ailleurs une marque « art de vivre » plus qu’une marque de haute couture, griffant à la fois des parfums ou un service de table  chic.  Cette diversification permet à Hermès de réinventer une voiture sans oublier le cœur de son business.  Hermès avait déjà créé un produit « motorisé » auparavant : il s’agissait un yacht, le Hermès Villa Yacht.  Nous n’avons aucune information sur le nombre de bateaux vendus, mais il est presque sûr que cette diversification « motorisée » d’Hermès a contribué à  lui donner une certaine légitimité pour créer ce partenariat avec Hyundai.

Et pourquoi pas.. ?

Ces quelques exemples nous démontrent que les marques de luxe peuvent s’unir  avec des fabricants d’automobiles sans pour autant nuire à  leur capital « luxe ».  Par ailleurs, la collaboration  « mass-tige » avec les marques de grande consommation telles que H&M, Mango ou même Coca Cola confirme que le seul danger d’une diversification « mass-tige » est le partenaire avec lequel une marque de luxe  s’associe et comment son ADN prévaut dans le nouveau produit. C’est pourquoi nous pouvons légitimement penser que dans un futur proche, nous pourrons acheter une Lancia by Armani (deux icones italiennes réputées toutes deux pour leur design), une Aston Martin by Paul Smith (la voiture mythique de James Bond et le très charismatique couturier britannique) ou même une ZOE Renault by Karl Lagerfeld (le constructeur de voitures électriques et le célèbre styliste qui a donné un nouvel élan à Chanel après Coco).  Cette dernière association est tout à fait plausible car K. Lagerfeld a développé des collections futuristes récemment.  Il incarne lui-même l’idée de diversification grâce à sa propre image et sa signature : Karl Lagerfeld sur une bouteille de Coca Cola, ou signant une collection H&M et même une petite poupée Karl.  Donc, pourquoi ne développerait-il pas une édition spéciale ZOE ? ?Ne dit-on pas que la seule limite du luxe s’arrête où le rêve s’éteint ?

Tagged , , , , , , , , , , , , , , , ,

Vive le Sport & other sport campaigns

When you read the following brands, which sports come to your mind?
– Nike
– Adidas
– Puma
– Speedo
Well, I suppose that football, basketball, running, and swimming were mainly the sports that came to your mind. But what about other “less mass-consuming” brands such as Hermès, Gucci or Prada? Can you relate these brands to any sports? In fact yes, you can. Each one of them is related to a sport through sponsoring, advertising, web campaigns or diversification.

 

Hermès

Hermes spring summer 2013Hermes Rallye Sporting Life

Already oriented to the equestrian world, Hermès has several products in its portfolio for this sport. Also, there is the emblematic Hermes Bike to ride with a mix of style and luxury in your city. But it is the new web campaign called “Vive le Sport” that makes Hermès as a reference  in all “chic” sports.
In this new and very creative website section, you can find the new “Rallye 24” dinner service playing tennis while three Hermès bags watch the game. Or a golf game between ties and Kerchiefs. But also, we can find some “petanca” balls sleeping with a sign of “no sport” close to them. Even though the Olympic Games were over last year, Hermes surprises us with a sportier image different of their equestrian sport position.

You can visit the website: http://lesailes.hermes.com/fr/fr/vive-le-sport

 

Gucci

charlotte et gucci
But Hermès is not the only one in the equestrian world. Gucci also is. The “PPR” Group (recently renamed “ Kering”) flagship brand, is a proud sponsor of several important equestrian contests. Today, the Gucci Master has emerged as one of the most important event on this sport category. In Asia, Gucci has become lead sponsor for the Hong Kong Longuiness Master. At the same time, the brand collaborates and sponsors professional riders such as Edwina Alexander (World’s current number one female show jumper) or the princess Charlotte Casiraghi. Charlotte Casiraghi, in parallel, associates its equestrian Gucci image, with other glamorous advertising campaign that makes us travel back in the times of its grandmother Grace Kelly. In this way, the brand part of a dynasty where sport and glamour are part of the family DNA.


Prada

Prada Crew Luna Rossa Ad Prada Luna Rossa Ad

Not everything turns around the horse world. Also there are water sports. In the famous and mythic competition America’s cup, Prada has its own team called “Luna Rossa”. With this team, Prada has tried several times (without success unfortunately) to win the America’s Cup. However, this sea race and the motivated crew of this special “Challenger”, has contributed to make Prada the reference in the sailing sports. Today, “Luna Rossa” is part of the DNA of the brand. A strong team, who has to be concentrated and prepared for difficult moments. “Luna Rossa” team connects strength and serenity. A team with  the same goal: to win the race. A competition spirit that now is in the new Prada fragrance for men called also “Luna Rossa”. In the print campaign, we can see members of the Luna Rossa team. And that contributes to feel the competition.

 

Quand vous lisez les marques suivantes, à quel sport les associez-vous ?
– Nike
– Adidas
– Puma
– Speedo
J’imagine que les réponses ont été basketball, football, athlétisme et natation. Mais que pensez-vous d’autres marques moins « grande consommation » comme Hermès, Gucci ou Prada, par exemple? Pouvez-vous associer ces marques à un sport en particulier? La réponse est OUI. Chacune d’entre elles est associée à un sport à travers le sponsoring, la publicité, les campagnes web ou bien à travers la diversification de leurs marques.

Hermès

Hermès est une marque très orientée vers l’univers équestre. Mais il existe aussi parmi ses produits d’autres produits comme l’emblématique vélo Hermès qui nous évoquent d’autres sports. Et il y a aussi la campagne web “Vive le Sport” qui transforme les produits Hermès en une référence aux sports « chics ».
Dans cette nouvelle et créative version de son emblématique site « Les ailes de Hermès », vous pouvez entrer dans un monde où la gamme de vaisselles « Rallye 24 » joue au tennis pendant que trois sacs mythiques Hermès suivent le jeu. Un monde où l’on peut jouer au golf entre cravates et carrés en soie. Un univers où les boules de pétanque revendiquent le « no sport » avec une bonne sieste. Même si les jeux olympiques ont eu lieu l’année dernière, Hermès nous surprend avec une image plus sportive loin du monde du cheval.

https://marketingmanalyzed.wordpress.com/wp-includes/js/tinymce/plugins/wpgallery/img/t.gif
Gucci

Mais Hermès n’est pas la seule maison dans l’univers équestre. Gucci, marque phare du groupe « Kering » (anciennement connu comme « PPR ») est aussi un sponsor traditionnel de plusieurs événements équestres. Aujourd’hui, le Gucci Master est devenu une référence parmi les compétitions équestres. En Asie, Gucci est devenu le principal sponsor du Hong Kong Longuiness Master. En même temps, la marque collabore avec des cavaliers comme Edwina Alexander ou la princesse Charlotte Casiraghi. Charlotte Casiraghi participe également aux campagnes de communication de Gucci où elle laisse son emprunte de cavalière confirmée. Cette campagne nous fait voyager au temps du glamour de sa grand-mère Grace Kelly. Ainsi, la marque s’associe à une dynastie. Le sport et le glamour s’intègrent à l’ADN de la marque.

Prada

Mais toutes les marques ne riment pas avec « équitation».  Il y aussi la voile. Prada a son propre bateau « Luna Rossa » dans la célèbre et mythique compétition America’s Cup. Avec cet équipage, Prada a tenté (malheureusement sans succès) de gagner l’America’s Cup. Néanmoins, l’esprit de cette régate et la motivation de l’équipage de ce « challenger » (nom qu’on attribue aux participants de l’America’s cup), contribuent à faire de Prada un symbole de la voile. Aujourd’hui, « Luna Rossa » fait partie de l’ADN de la marque. Une équipe forte qui doit être concentrée et préparée pour faire face à de vraies tempêtes sur la mer. L’équipe Luna Rossa représente l’union de la force et de la sérénité. Une équipe qui a un seul et même objectif : gagner la régate. Un esprit qui est reflété dans la nouvelle fragrance pour homme de Prada appelé aussi « Luna Rossa ». Dans la publicité Presse/magazines, nous pouvons voir les hommes qui composent l’équipage du bateau. Ainsi, on peut sentir l’esprit de compétition souffler.

Tagged , , , , , , , , , , , , , ,